optimisation search engine advertising

5 étapes clefs pour optimiser vos campagnes SEA

Optimisation SEA

Pour générer du trafic sur votre site web, vous devez avoir une bonne visibilité et donc, être positionné en haut des résultats des moteurs de recherche. Généralement, ce bon positionnement passe par l’optimisation du SEO (Search Engine Optimization) et par une campagne de publicité SEA (Search Engine Advertising). Ces deux méthodes complémentaires sont essentielles pour ne pas vous retrouver noyé sur Internet parmi des milliers d’autres sites concurrents. Aujourd’hui, je vous parle plus en détail du SEA, cette méthode qui consiste à augmenter rapidement votre position dans le classement de Google en fonction du budget alloué. Sans plus attendre, je vous invite à découvrir les 5 étapes clefs pour lancer une campagne publicitaire qui va faire décoller votre notoriété  sur Internet !

Qu’est-ce que le SEA ?

Le SEA est une stratégie de référencement payant qui consiste à publier des annonces publicitaires sur Internet pour accroître la visibilité de votre site web. Cette stratégie permet de payer pour obtenir des résultats rapides, mais qui ne durent pas sur le long terme. À l’inverse, le SEO est une stratégie de référencement naturel plus longue à mettre en place, mais durable. L’avantage du SEA, c’est qu’il vous permet de mieux cibler les internautes susceptibles d’être intéressés par votre contenu ou vos produits. Grâce aux SEA, vous allez pouvoir faire face à la concurrence et acquérir de nouveaux clients.

La méthode la plus connue pour lancer une campagne SEA, c’est Google Adwords maintenant renommé Google Ads. Forcément, le fait d’être mis en avant sur le plus grand moteur de recherche du monde, ce n’est pas négligeable. Mais Google n’est pas le seul endroit où vous pouvez miser pour gagner en visibilité. Vous avez sûrement déjà vu des publicités sur les réseaux sociaux, sur YouTube, sur Instagram, ou sur Facebook. Si vous choisissez d’investir dans du référencement payant, je ne peux que vous conseiller de diversifier votre stratégie sur YouTube ads, Instagram ads, Facebook ads, Google ads, ou même Snap ads. Vous pouvez vous placer sur plusieurs réseaux canaux, ou bien tout miser sur celui où vous pensez toucher un maximum de prospects. C’est pour cette raison que vous allez devoir commencer par fixer vos objectifs.

Fixez vos objectifs

Vous l’aurez compris, lancez une campagne de publicités payantes peut se faire de multiples façons. Afin de mettre en place une bonne stratégie de référencement payant, vous allez devoir fixer vos objectifs. Pour commencer, posez-vous les bonnes questions, faites une étude de marché, et regardez un peu ce que fait la concurrence. Ensuite, vous pouvez utiliser des outils externes pour vous aider à peaufiner votre stratégie. D’une part, le trafic payant peut vous permettre de générer plus de ventes si vous avez un e-commerce. D’autre part, le trafic payant peut vous aider à augmenter la notoriété de votre blog par exemple.

Comme expliqué précédemment, vous pouvez publier des annonces publicitaires sur différents canaux de communication, ou directement sur Google. L’avantage du référencement payant Google, c’est qu’il vous permet d’être très précis sur tous les points. Vous pouvez prendre en compte les paramètres de langue, de zones horaires, de pays, de régions, et bien d’autres encore. Plus vos annonces sont pointues, plus elles génèrent de clics. Au final, le SEA est une stratégie qui va vous permettre d’affiner votre trafic, voire même de toucher une cible de niche que vous n’auriez pas pu atteindre avec du référencement naturel seul.

Définissez votre budget

Qu’il soit naturel ou payant, votre référencement sur Internet va vous coûter de l’argent. Les coûts peuvent énormément varier selon les objectifs que vous vous êtes fixés. Après avoir pris le temps d’analyser le marché, la concurrence et vos objectifs, vous allez devoir vous fixer une limite en matière de budget. Déjà, vous pouvez soit le faire vous-même, soit payer un prestataire pour s’en occuper. Certes, un consultant SEA vous coûtera plus cher, mais son expertise vous fera gagner beaucoup de temps.

Dans tous les cas, vous pouvez utiliser plusieurs outils pour estimer les frais. Le plus connu, c’est Keyword Plan, un outil facile d’utilisation pour estimer votre budget mensuel en fonction des mots clefs sur lequel vous souhaitez vous positionner. Ensuite, vous avez SEMRush, un autre outil qui permet d’analyser les campagnes SEA de vos concurrents. Bien que le budget SEA soit très variable d’un site web à un autre, les moyennes correspondent à :

  • 300€ par mois pour les plus petits budgets ;
  • 800€ par mois pour les budgets moyens ;
  • et jusqu’à plusieurs milliers d’euros par mois pour les plus gros budgets.

Choisissez les bons mots clefs

Analysez la concurrence

Tapez tout simplement sur Google les mots clefs que vous auriez tapés en tant que client ou lecteur pour arriver sur votre site web. En vous mettant à la place d’un visiteur potentiel, vous allez trouver les mots clefs les plus importants sur lesquels vous devez miser.

Utilisez de longs mots clefs

En analysant les mots clefs de vos concurrents, vous pourrez constater qu’ils utilisent souvent des mots courts et populaires. Cela ne veut pas dire que vous devez utiliser exactement les mêmes. Vous pouvez miser sur des variantes plus longues, mais plus spécifiques. Votre cible sera peut-être plus restreinte, mais vous aurez la possibilité de vous positionner sur un mot clef que la concurrence n’avait pas envisagé.

Évitez les mots clefs les plus onéreux

Si vous pensez que les mots clefs les plus onéreux sont ceux qui convertissent le plus, vous vous trompez. C’est même une erreur à ne pas commettre si vous débutez en SEA, car bien souvent, ces mots clefs trop utilisés visent des marchés saturés. Ils peuvent vous coûter une fortune, pour au final, peu de résultats. Raison de plus pour investir dans des mots ou des expressions plus longues, également appelées longues traînes.

Répartissez vos achats de mots clefs

Au lieu de dépenser tout votre budget sur un gros mot clef, étalez-le sur plusieurs petits mots clefs. En cherchant des mots clefs ciblés qui visent moins d’internautes, vous éviterez de vous faire marcher dessus par la concurrence, et vous réduirez les coûts de vos campagnes SEA. Encore une fois, n’oubliez pas que certaines longues traînes peuvent rapporter beaucoup plus de visibilité qu’un seul mot déjà surexploité.

Établissez une liste de mots clefs négatifs

Cela peut sembler étrange, mais éliminer certains mots clefs de vos campagnes SEA permet d’éviter le trafic inutile. Autrement dit, seuls les internautes qui sont vraiment intéressés par votre contenu finiront pas tomber dessus. Pour ce faire, il suffit d’exprimer votre volonté de ne pas apparaître sur certains mots clefs auprès de Google.

Suivez votre référencement

Si vous faites appel à un consultant SEA externe, vous n’aurez pas grand-chose à faire en matière de suivi. En revanche, si vous le faites par vous-même, il sera très important de suivre l’évolution et les résultats de vos campagnes publicitaires. Les principaux outils et logiciels de suivi SEA sont les suivants : Webmasters Tools de Google, Ahrefs, et Screaming Frog Spider. En prenant du recul sur votre stratégie SEA, vous allez pouvoir mieux vous rendre compte de tous les changements engendrés, qu’ils soient positifs ou négatifs.

Le SEA et le SEO ne sont pas des sciences exactes, ce sont des concepts qui évoluent avec le temps et avec l’apparition de nouveaux concurrents. Le fait d’être en première position aujourd’hui ne vous garantit pas de le rester demain. C’est pourquoi il est primordial de suivre votre évolution pour faire des ajustements et rester visible sur le long terme.

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On Key

Related Posts

1tpe plateforme d'affiliation pour gagner de l'argent

1tpe : Plateforme d’affiliation

1TPE : la plateforme d’affiliation française accessible à tous Dans mes articles, formations et vidéos, je vous ai déjà parlé plusieurs fois de l’affiliation, cette